En 620 l’abbaye Sainte Colombe, est fondée par Clotaire II

 Les lieux de culte et édifices religieux 

de Saint-Denis-lès-Sens

dédiés à Sainte Colombe 

Suite la page:

http://www.histoire-sens-senonais-yonne.com/pages/histoire-de-sens-et-du-senonais-en-images-a-travers-livres-et-documents/l-empereur-aurelien-martyrise-sainte-colombe-en-274.html 

Chronologie

54023619.jpg La Fontaine d'Azon, de nos jours,

près de Saint Denis-lès-Sens (à Saint Clément)

  • IIIème siècle

-          L’église de Sainte-colombe-la-Petite est élevée, au-dessus d’un cachot souterrain, ou vers 274 Colombe fut jetée en prison, selon la tradition, en milieu de ville, à Sens

-          La Fontaine d’Azon près de Saint Denis-lès-Sens (à Saint Clément) devient un lieu sanctifié, à quelques pas de l’ancienne voie romaine (voie Apienne), à la première borne militaire, là ou l’empereur Aurélien fit trancher la tète de Colombe par le glaive

-          Aubertus, Général de la région sénonaise fait transporter le corps de la martyre, dans son palais, puis sur la tombe de Colombe fait construire une église, rive droite de l’Yonne

  • VIIème siècle

800px-saint-eloi-remet-deux-selles-a-clotaire-ii.jpg Le roi Clotaire II et Saint Eloi. Triptyque du XVème siècle, Poitiers.

-          Sainte Colombe est la seule sainte des Gaules en 601 (Missel Mozarabe de Saint Isidore de Séville)

-          L’abbaye Sainte Colombe, est fondée en 620 par Clotaire II, roi des Francs, qui la dote d’une terre de son domaine appelé Cuy

-          En 622 Saint Didier évêque d’Auxerre lègue une terre, et peu de temps après de même Saint Loup

-          Saint Loup archevêque de Sens, mort en 623 y est enseveli, « sous la gouttière de l’abbaye et aux pieds de la Sainte »

-          Le roi Dagobert fait don d’une terre appelée Grand Champ dans le Gâtinais et nomme Saint Eloi (futur évêque de Noyon), administrateur des biens du monastère. Eloi fait de ses mains une châsse pour Sainte colombe

-          En 659, au concile de Massolac (Malay), l’abbaye est exemptée de toute juridiction épiscopale

  • VIIIème siècle

-          En 732, le monastère est pillé par les Sarrasins qui ravagent tous les environs de la ville de Sens

  • IXème siècle

-          Saint-martin-de-Tours meurt en 804, l’empereur Charlemagne lui avait donné plusieurs abbayes, dont à ce qu’il parait se trouvait aussi Sainte Colombe

-          En 804 Jérémie, Chancelier de Charlemagne, abbé de Sainte Colombe, puis archevêque de Sens, repose en l’abbaye.

-          Une nouvelle abbatiale est consacrée en 853 par l'archevêque de Sens Wenilon.

-          En 877, Formose, évêque de Porto, futur Pape, vient en pèlerinage sur le tombeau de Sainte Colombe

-          En 883 élection du prévôt Evrard, évêque de Sens qui sera enseveli dans l’abbaye

-          Le 9 janvier (le 5 des ides de janvier) 886, tremblement de terre, sinistre présage..

-          Le 28 novembre de 886, les normands assiègent Sens pendant 6 mois, pillent et saccagent le monastère abandonné ; « effrayés et instruits par ces évènement les religieux creusèrent un chemin souterrain entre la basilique de Sainte Colombe et la poterne Saint Didier de Sens.

-          En 896, le 9 janvier, un cyclone dévaste tous les environs de Sainte Colombe

-          Le 8 juin de la même année, Richard le justicier, duc de Bourgogne, s’empare de Sens et de l’abbaye Sainte Colombe

  • Xème siècle

-          Le monastère est fortifié par Betton futur évêque d’Auxerre (915), avec l’aide de Richard le justicier, duc de Bourgogne, à sa mort en 915 qui y repose

-          En 936, le roi Raoul, duc de Bourgogne, puis roi des Francs, mort à Auxerre est enterré à Sainte Colombe (dont il fait don à sa propre couronne) ; Trois jours après son décès « le monastère fut ravagé par le feu »

-          En 938 (ou 937), les hordes de barbares hongrois (qui atteindrons l’océan) ravagent les monastères de Sainte Colombe, et de Saint Pierre-le-Vif (près de Sens)

-          En 941-948 Fromond comte de Sens, fit raser les fortifications de Sainte Colombe, décision stratégique après son combat contre Raymond comte de Rheims assiégeant Sens

-          Vers 960, les reliques de Saint Loup et de Sainte Colombe, 996 dissimulées dans la crypte jusqu’alors, sont élevées et mises aux tombeaux, en présence de l’archevêque Archambaud

-          996 : mort du comte Renard le vieux « tenant l’abbaye en bénéfice, lui ayant dérobé de nombreux biens »

  • XIème siècle

-          Vers 1010, le roi Robert près de Sainte Colombe voit un astre « qui s’élevant du lieu ou il avait surgit se mit à se mouvoir avec rapidité dans le ciel… elle se maintint quelque temps là ou elle était parvenue…., puis reprenant sa course en arrière » (nous dirions de nos jours qu’il a vu un ovni)

-          En 1015, le comte Raynard est dépossédé de son comté et de facto de l’abbaye ; il avait fait construire à sens sur un terrain du monastère une tour carrée, (angle de la rue Beaurepaire et la grande rue..)

-          En juillet 1066, le 16, violente tempête sur la région de Sens

-          En 1075 Arnoul abbé de Saint Colombe rapporte les reliques de saint Thibaut son frère, depuis Vicence en Italie, et fait construire une église entre Sainte Colombe et Sens, en 1078

-          Grande sécheresse en 1097, transport du corps de Saint loup vers la Cathédrale et retour, (la pluie tombe, alors...)

  • XIIème siècle

-          En 1119, en juin, alors qu’une grande sécheresse sévit, le déplacement du corps de Sainte Colombe vers la Cathédrale de Sens, fait tomber la pluie

-          1142 est l’année ou Théobalde, abbé, jette les fondements d’une nouvelle église, il périra lors d’une croisade

-          En 1164, Girard son successeur achève les travaux, après « 14 ème année de sa charge »

-          Le 16 mai 1164, le pape Alexandre III, consacre la nouvelle basilique

-          Saint Thomas Becket résidera 4 ans au monastère à partir de 1166

-          1198 est la date du plus ancien seau de Sainte Colombe

  • XIIIème siècle

-          En 1220 : obituaire : « société avec les moines de Sain- Rémy de Sens »

-          Saint Louis se marie à Sens, en 1234, il s’arrête à Sainte Colombe

bas-relief-mariage-saint-louis-jpe-coll-musees-de-sens.jpg

Bas relief du mariage de St Louis, anciennement dans le jubé de la cathédrale. (Photo JP Elie, Musées de Sens

-          Innocent IV accorde à Henri Ier, le privilège d’officier pontificalement… en 1252

-          En 1256, Alexandre IV confirme tous les privilèges de l’abbaye

  • XIVème siècle

-          Le 57 ème abbé, Jean de Bergoignat, en 1390 obtient du pape Clément VII le maintient du chapitre de Sens, ses droits d’exemption, et crée les armoiries de Sainte Colombe

  • XVème siècle

-          En 1421 Henri V se rend sur le tombeau de Sainte Colombe

-          Jeanne d’Arc et le roi traversent l’Yonne, en  1429, le comte de Stafford, anglais, assiégeant Sens, établit son quartier général à l’abbaye

-          De 1439 à 1474, Guichard de Bierne 61ème abbé fait élever deux pignons du transept de l’église

-          Jean Bulton est le 62ème abbé et le dernier, de Sainte Colombe de 1474 à 1486

-          Don d’une relique à Sainte Colombe du Carrouge, dans Sens, en 1486

-          Louis de Melun 63ème abbé est le premier abbé commendataire en 1486

  • XVIème siècle

-          De 1508 à 1518, Tristan de Salazar archevêque de Sens, est le 64ème abbé commendataire

-          Charte de François 1er en 1515

-          Le 15 mai 1563, visite du roi Charles IX à Sainte Colombe

-          En 1567, le huguenots pillent et brulent le monastère, ils sont repoussés de Sens, (200 000 livres de dégâts)

-          Le 28 octobre 1581, « une côte de Sainte Colombe » est donnée à l’évêque de Rimini

  • XVIIème siècle

-          En 1622, mort de l’abbé Robert de la Ménardière qui avait fait reconstruire le clocher

-          En 1626, Octave de Bellegarde, archevêque de Sens, fait don d’une relique de la Sainte au monastère de Sainte Colombe -les-Viennes

-          Mathurin Mangot, 70ème abbé de 1630 à 1656, réaménage le monastère et fait construire le petit cloître

-          Les pierres du long canal (souterrain reliant l’abbaye à Sens), sont extraites pour reconstruire le cloître en 1632

-          En 1636, introduction de la congrégation de Saint Maur dans l’abbaye

-          En 1648 la basilique fait « 45 toises de long sur 12 de large, dans la nef… » (description de Dom Cotron)

plan-de-l-abbaye-royale-de-ste-colombe-fin-17-eme-full-bis.jpg

Plan de l'Abbaye Royale de Saint Colombe, à la fin du XVIIème siècle

Plan plein format cliquez ci-dessous

plan-de-l-abbaye-royale-de-ste-colombe-fin-17-eme-full-bis.jpg plan-de-l-abbaye-royale-de-ste-colombe-fin-17-eme-full-bis.jpg

  • XVIIIème siècle

-          1737 travaux adjugés concernant la ferme,

-          1753 travaux adjugés concernant l’infirmerie, entre autres travaux

-          1754 concernant deux pavillons de l’entrée, et 1766 concernant trois ponts

-          Le 13 février 1790, destruction de l’édifice monastique, et vente aux biens nationaux, par « Décret de l’Assemblée Constituante ».

-          Dom du Buisson dernier prieur de l’abbaye se construit une cellule à Jouancy (Près de Soucy)

-          Transfert des reliques de la Sainte à la cathédrale de Sens en 1790

-          En 1792 l’abbaye cédée devient une carrière exploitée pour Sens et ses environs

-          En 1794 Monseigneur de Livry dernier abbé, remet au district de Sens ses titres ecclésiastiques

plan-ste-colombe-1756-bis.jpg

Plan de Sainte Colombe 1756

Plein format cliquez ci-dessous

plan-ste-colombe-1756-bis.jpg plan-ste-colombe-1756-bis.jpg

  • XIXème siècle

896-001-1.jpg

Châsse de Sainte Colombe, dans la crypte gothique du monastère

(Châsse provisoire, le définitive est de retour en 1971)

-          En 1803 les reliques de Sainte Colombe retournent à la Cathédrale

-          En 1814, les ruines servent de retraite aux alliés pendant le siège de Sens

-          En 1842, Madame Balme Disnave arrête les destructions et vend les lieux à la communauté des religieuses de la Sainte-Enfance de Marie

-          Monseigneur Jolly, entre solennellement dans Sens, et s’arrête dans la pauvre chapelle qui remplace l’église, en 1844

-          En 1845, l’abbé Brullée, effectue des recherches et de fouilles, découvre la première pierre de l’édifice disparu, et en 1852 ouvre la châsse de sainte Colombe

-          Inauguration de la Crypte en 1853, Découvert de diverses sépultures, le 3 mai 1872 (Gustave Julliot) le 30 aôut

311-001-1-bis.jpg

Translation des reliques de Sainte Colombe de la Cathédrale à la chapelle du Monastère (30 août 1853)

(la statue est du sculpteur Louis Auguste Deligand)

-          Sur les vestiges du tombeau de Sainte-Colombe, les religieuses font édifier par Lefort une crypte et une chapelle néo-gothique consacrées en 1874. (Lucien Lefort 1850-1916 architecte, né à Sens)

-           Un vaste bâtiment conventuel est construit en 1898. 

  • XXème siècle

296-001-ter.jpg

La Chapelle Sainte Colombe reconstruite au 19ème siècle par Lucien Lefort

consacrée en 1874, carte postale de 1909

-          Le 28 juillet 1971, transfert de la Châsse de Sainte Colombe du trésor de la Cathédrale, à la crypte de la chapelle

-          Diminuant en nombre, les sœurs fusionnent en 1947 avec les sœurs de la Charité de Nevers-Saint-Gildard.

-           Le domaine abrite aujourd'hui une maison de convalescence (installée dans l'ancien bâtiment conventuel de 1898), un lycée professionnel et l'Institut de formation et ressources en économie sociale, de nouveaux bâtiments ayant vus le jour pour l'occasion. Le centre de convalescence dispose de 63 lits et accueille des patients en suite opératoire de chirurgie digestive lourde, de chirurgie carcinologique, de chirurgie orthopédique et les suites de traitements médicaux lourds.

colombe1-1.jpg

La Chapelle Sainte Colombe de nos jours

Sources:

  • CEREP de Sens et documents de la Société Archéologique de Sens, (mis à disposition par monsieur Bernard Brousse)
  • Histoire de l'Abbaye Royale de Sainte-Colombe-lez-Sens précédée de la vie de Sainte Colombe vierge et martyre du pays Sénonais ...

http://books.google.fr/books?id=GU-YZ4kV71wC&pg=PA10&hl=fr&output=text

histoire-de-l-abbaye-royale-bis.jpg

 

Contact : Daniel et Jacqueline DUFOUR

03-86-95-00-74 

daniel.dufour18@wanadoo.fr

 Retour haut de page

Date de dernière mise à jour : 09/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site